Wages against Housework, une nouvelle domesticité dans le Typical Plan ?

Le Typical Plan décrit par Koolhaas dans S, M, L, XL se présente très clairement comme un office building, un bâtiment uniquement dédié au business. Pour citer son texte, il est impensable d’imaginer qu’on puisse y exercer une quelconque autre activité :

You can only be in Typical Plan, not sleep, eat, make love.

La dichotomie entre l’espace privé dédié à la domesticité et l’espace public consacré au travail empêche effectivement d’imaginer habiter le Typical Plan. Cette dichotomie réintroduite en force dans l’après-guerre dans le but évident de cantonner les femmes au travail domestique non rémunéré pendant que les hommes s’approprient le travail payé est acerbement critiquée par Silvia Federicci dans son texte Wages against Housework, rédigé en 1975 :

The difference with housework lies in the fact that not only has it been imposed on women, but it has been transformed into a natural attribute of our female physique and personality, an internal need, an aspiration, supposedly coming from the depth of our female character. Housework was transformed into a natural attribute, rather than being recognized as work, because it was destined to be unwaged. Capital had to convince us that it is a natural, unavoidable, and even fulfilling activity to make us accept working without a wage. In turn, the unwaged condition of housework has been the most powerful weapon in reinforcing the common assumption that housework is not work, thus preventing women from struggling against it, except in the privatized kitchen-bedroom quarrel that all society agrees to ridicule, thereby further reducing the protagonist of a struggle. We are seen as nagging bitches, not as workers in struggle.

La lecture de ce texte me permet de rapprocher le monde du business et la sphère domestique de deux façons différentes. Tout d’abord, la possibilité de considérer le travail domestique comme un travail rémunéré qui induit forcément que le foyer, le home, est soudain perçu comme un lieu de travail – ce qu’il est effectivement déjà pour une grande majorité des femmes – rompant ainsi la perception masculine du home comme d’un lieu de détente. Deuxièmement, le fait de considérer le home comme un lieu non seulement de consommation mais également de production établit un parallèle évident avec le monde du business. La production induite par ces deux entités est en effet des plus abstraites ; dans le cas du business il s’agit d’argent ; dans celui de l’espace domestique de la production de la vie.

Il paraît important à ce stade de préciser la pensée de Federicci. Son but n’est nullement de destiner toutes les femmes au métier de housewife professionnelle, mais de lutter contre la charge mentale, émotionnelle et sexuelle qui pèse sur les femmes en en facilitant leur refus :

Wages for housework, then, is a revolutionary demand not because by itself it destroys capital, but because it forces capital to restructure social relations in terms more favorable to us and consequently more favorable to the unity of the class. In fact, to demand wages for housework does not mean to say that if we are paid we will continue to do this work. It means precisely the opposite. To say that we want wages for housework is the first step towards refusing to do it, because the demand for a wage makes our work visible, which is the most indispensable condition to begin to struggle against it, both in its immediate aspect as housework and its more insidious character as femininity.

Rémunérer le travail domestique permet ainsi de libérer les femmes de l’esclavagisme qui leur a été imposé tout en luttant contre la dichotomie genrée qui divise nos espaces encore aujourd’hui en fusionnant l’espace domestique traditionnellement considéré comme féminin et la sphère publique du travail encore très masculine. Bien qu’il semble contradictoire d’imaginer une nouvelle forme de domesticité sensée lutter contre les injonctions du capitalisme en adopter le type architectural, le Typical Plan pourrait être un point de départ pertinent dans notre recherche d’un nouvel espace domestique plus égalitaire.