Une radiographie des zones suburbaines américaines nous montre comment son territoire, basé sur la grille jeffersonienne, nous offre une composition générique de l’organisation du territoire pouvant nous donner des indications sur comment organiser la plateforme ou où placer la barre.

Le Land Ordinance de 1785, inspiré par le système de division territorial de Thomas Jefferson, indique que les parcelles du territoire américain doivent être cadastrées avant d’être achetées par les colons. La division du territoire se base sur le méridien nord et les parallèles de la Terre, pour créer des parcelles carrées d’un mile de coté (2,6km2). Cette loi, inspirée des colonies de l’empire romain, a permis de prendre possession des terres indigènes a une vitesse énorme et a permis de collecter des fonds énormes pour initier le gouvernement. La grille abstraite résultante permet de placer la population sur un territoire inerte mais structuré, un outil puissant pour établir le pouvoir politique et redistribuer la propriété privée à chacun des citoyens, concept de base sur lequel se base le suburbs américain.

La plateforme peut s’inspirer de cette grille dans son organisation interne et dans ses dimensions. La barre peut venir s’accrocher sur des axes territoriaux pré-existants faisant office de barrière dans le tissu urbain. Ces deux constructions iront, cependant, contre le concept fondamental de propriété privée, base formelle des suburbs américains.

Sources:
André Corboz, La dimension utopique de la grille territoriale américaine, 2001
Cartes: Hebstreint