Le Valais est un réservoir inestimable de constructions et techniques ancestrales liées étroitement à l’agriculture montagnarde.

Les bisses
Le climat relativement sec du Valais, canton le plus ensoleillé du pays annuellement, a poussé ses habitants à développer des réseaux d’irrigation desservant les parcelles les plus sèches. Ces canaux, les bisses, ont été creusés dans le sol à côté des chemins, construits en bois à flanc de falaises dans des conditions extrêmes ou encore ont nécessité le percement de massifs rocheux.
Pour la construction de ces constructions communautaires souvent spectaculaires, les communautés concernées se sont constituées en «consortium». Certains sont encore en vigueur de nos jours. Les «consorts» prenaient part à la construction du bisse, en se mettant à disposition sous forme de main d’œuvre. Le temps de travail de chacun était calculé au prorata des surfaces agricoles dont il disposait.
Il existait en Valais plus de 600 bisses, cumulant un total de 1800km de canaux d’irrigation. Le plus long des bisses, celui de Saxon, mesurait près de 28km, la moyenne étant de 5 à 10km.

https://xml.memovs.ch/f0032-032f.xml

Le Valais des bisses, 2009 – Médiathèque Valais – Martigny


Les moulins, scieries et foulons à entrainement à eau
La force hydraulique était avec la force animale et humaine la seule force disponible pendant des siècles dans les régions montagnardes. Dérivé, puis transformé en mouvement rotatif dans les moulins, scierie, draperie, le courant des cours d’eau et bisses permettait de transformer le grain en farine, de couper plus rapidement le bois et d’assouplir les tissus.
Certain villages valaisans comptaient de nombreuses installations le long des torrents. Dans la région de Nendaz étaient notamment en activité vingt moulins, onze scieries, onze foulons, tous actionnés par des roues à aube reliées à des mécanismes de haute précision sous la forme d’engrenages transformant le mouvement rotatif initial en mouvements dévolus aux divers usages.

https://xml.memovs.ch/f0221X-028.xml

Moulin de Tsâblo, Haute-Nendaz