Surpeuplement

Insalubrité

Politique de dissuasion de l’immigration

Sur place, des tentes sont dédiées aux membres de l’UNHCR, en charge de trouver une “solution durable” pour les réfugiés et de veiller à l’application de la Convention de Genève sur les réfugiés de 1951. Elle définit les modalités selon lesquelles un État doit accorder le statut de réfugié aux personnes qui en font la demande, ainsi que leurs droits et devoirs. C’est le principal cadre juridique de la définition du droit d’asile.

Les tentes s’éparpillent en dehors de la zone délimitée, elles se mélangent à la forêt d’oliviers

La gestion des déchets sur le camp devient hors de contrôle

« Article premier – A. Aux fins de la présente Convention, le terme « réfugié » s’appliquera à toute personne : (…) 2) Qui craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner. » Convention de Genève 1951.

Procédure demande d’asile:

  • Enregistrement
  • Identification
  • Prise d’empreintes digitales
  • Recueil de témoignages des demandeurs d’asile