3ème île grecque en terme de superficie.

Connue pour ses pins, ses oliviers, comme lieu d’origine de la poétesse Sappho.

Attire de nombreux touristes, notamment l’ile devient le lieu de pèlerinage discret de lesbiennes.

Camp de Moria = plus grand camp de migrants d’Europe.

2013 : 150 places pour 2 nuits maximum sur l’île avant le transfert vers Athènes.

Depuis 2015 : île devient le principal port d’entrée des migrants en Europe (ouverture des frontières Turques)

2015 : Camp prévu pour 3000 migrants, en 2020 ils étaient 12 000 = saturation du camp.

9 septembre 2020 : incendie du camp provoqué par des migrants. L’ensemble du camp est détruit.

Solution transitoire : le gouvernement grec a organisé des tentes à même la terre pour accueillir les migrants

Nouveau camp provisoire : avec une capacité de 8 000 à 10 000 personnes sur les 12 700 laissés sans abris.

1/3 des habitants de l’île sont des migrants. 

Le tourisme diminue, situation économique de l’ile en crise. 

Tension locaux/migrants : Les locaux empêchent les migrants d’accoster.

Diversité culturelle des migrants : Afghanistan, Syrie, Irak, Afrique. 

Les migrants sont contraints de vivre dans le camp de Moria et attendre plusieurs années pour déposer leur demande d’asile sans avoir la certitude qu’elle soit acceptée un jour.

Ce qui était sensé être une porte d’entrée devient une impasse.

La violence est quotidienne, l’hygiène est mauvaise et la nourriture manque. 

Sentiment d’insécurité la nuit : vols, meurtres. 

Conflits entre les migrants de différentes nationalités.

Perte d’identité, de repères

Les mineurs et les femmes sont isolés dans le camp.

Impact psychologique des migrants : Les enfants sont déscolarisés, les migrants vivent sans buts, dans l’ennui.

L’attente est le maitre mot dans le camp de Moria : on attend pour aller voir le médecin, pour accéder à l’eau, à la nourriture …

Organisation ponctuelle d’atelier peinture, gymnastique, d’apprentissage de l’anglais. 

Migrants, touristes et locaux peuvent-ils cohabiter sur la même île ?

Lieu de transit, d’attente, d’espoir, désillusion, ennui, d’insécurité, de pauvreté, d’insalubrité

Mettre en place des structures sanitaires, accès à la langue, accès à la santé, nourriture…

Accès à la culture, divertissement : création d’Hétérotopies, fournir aux migrants des lieux pour échapper à leur réalité  ? 

Lieu ou plusieurs origines vivent ensemble. Question de l’identité. Comment recréer une identité multiculturelle.