La Werbundsiedlung Neubühl, située dans la banlieue sud de Zürich, est considérée comme le prototype et le développement global le plus important dans le style du Neue Bauen en Suisse. 

Le lotissement, construit entre 1930 et 1932 sur initiative d’un collectif d’architectes, comprend 121 maisons et 194 appartements. Une coopérative à but non lucratif a été fondée pour la réalisation du projet. Le collectif d’architectes (composé de Paul Artaria, Max Ernst Haefeli, Carl Hubacher, Werner Max Moser, Emil Roth, Hans Schmidt, Rudolf Steiger et Friedrich T. Gubler) participe notamment à la fondation du CIAM à la Sarraz en 1928, ce qui leur permet d’acquérir une place importante dans le tissu architectural international. 

Les bâtiments sont implantés sur une crête, perpendiculairement à la rue, pour s’éloigner des nuisances sonores de la rue et des poussières que celle-ci provoque. Cette implantation permet aussi au lotissement de s’intégrer dans le paysage. Les bâtiments sont organisés en rangée, ce qui leur permet d’être bien orientés vers le soleil et la lumière. Ils sont aussi bien alimentés en air par leur positionnement. 
Il s’agit d’une construction modulaire composée de plusieurs types d’appartements, conçus pour des personnes seules aussi bien que pour des familles avec enfants. La construction modulaire permet de réagir à l’évolution des situations de la vie. La coopérative a pour objectif de relier les contraires : c’est un espace de vie pour les jeunes et les personnes âgées et pour tous ceux qui se trouvent entre le deux.
Il serait intéressant de se plonger plus intensément dans les plans et la structure pour comprendre à quel point les logements peuvent évoluer avec le temps, et à quel point l’organisation est libre.

En plus des logements, le lotissement accueille une salle commune, une crèche, des magasins et ateliers. Des jardins constitués de multiples sortes de plantes prennent place entre les barres de logement. 

Les locataires sont propriétaires de leur espace de vie à titre temporaire et sont responsables du bon entretien et développement de ce dernier. 
Les locataires acquièrent des certificats d’actions de la coopérative et sont donc propriétaires et utilisateurs. 
L’assemblée générale annuelle est l’organe législatif de la coopérative. Les statuts y sont établis, le conseil d’administration et le comité exécutif y sont élus, et le rapport annuel et la déclaration financière annuelle y sont approuvés. Chaque membre peut aussi soumettre des motions à la coopérative, votés lors de l’assemblée générale. En plus du conseil d’administration, des groupes de travail sont constitués, avec comme thématiques la construction, le paysage et la culture. Ces groupes s’engagent à assurer l’entretien durable du lotissement et la préservation du paysage. Ils organisent aussi des événements pendant l’année. Le reste du temps, les membres ont de nombreuses possibilités de participer au développement de la coopérative et d’avoir leur mot à dire. 
Le Neubühl semble donc être un excellent appui historique cernant la création et le fonctionnement d’une coopérative d’habitation en Suisse. 

Sources: https://neubuehl.ch et https://de.wikipedia.org/wiki/Werkbundsiedlung_Neubühl