Défendre la condition de métropole.

Car c’est un lieu de densité. La densité comme une chance pour les communautés, un lieu d’échange et de partage dynamique, incubateur de la collectivité.

Car c’est un lieu d’inégalités. Ces inégalités sont accrues en temps de crise, comme on a notamment pu le constater durant la crise du Coronavirus au printemps 2020. Les premiers pans de population les plus touchés et les plus susceptibles de ne pas pouvoir se soigner sont aussi les plus défavorisés. Cela est vrai pour d’autres aspects du quotidien, comme l’accès à l’éducation, au transport et à la culture.

Car c’est un lieu en danger. Le réchauffement climatique menace fortement la métropole notamment par la montée des eaux dans les zones côtières, mais aussi par les îlots de chaleur, les canicules ou encore les pluies intenses et les feux de forêts.