Le pilier de survie est un objet d’infrastructure qui cristallise à la fois les besoins de l’homme et ceux de son habitat.

Il réunit des solutions aux contraintes existantes et futures, condensées dans une extrusion répétitive qui marque son territoire par son échelle.

En son sein, les techniques se mêlent et irriguent la vie alentour.

Il est à la foi banal et sacré, totem et toilettes, immatériel et indestructible.

Il est un condensé de ce qui est nécessaire, et accède de ce fait au statut d’icône internationale.