Construit << – >> Contrôlé << – >> Naturel

Limites poreuses – interactions – écosystèmes
Transitions – Seuils >> rencontres organiques de la grille


“Ce qui délimite n’a de fait que rarement le tranchant d’une ligne fine et droite. Au contraire, bien souvent la limite est une zone plus ou moins épaisse et perméable, à l’instar de la lisière des forêts ou l’orée des bois. Dans la terminologie savante des sciences de l’écosystème, cette lisière se nomme un « écotone », c’est-à-dire une zone de transition entre deux écosystèmes qui se distingue en particulier par sa richesse en biodiversité. La limite devient une épaisseur hospitalière où viennent se mélanger et se nourrir des mondes et des formes de vie différentes.” Pattaroni, L. (2019). La Caresse d’un mur. Notes pour une poétique de la limite. MUR/Murs. Jacques Kaufmann, Ceramic Architecture.

Épaississement des limites

Attentions particulières aux limites qui sont plus riches
en Biodiversité comme les Lisières,
en Rencontres entre les communautés à l’intérieur des structure.
Elles forment des espaces communs organiques, des intersections entre les diverses entités qui contaminent la plateforme.