Structure primaire, secondaire et tertiaire

Ossature 

Partie structurelle et porteuse d’un édifice.

Réceptrice du remplissage.

La partie située au-dessus du sol est la superstructure, la partie enterrée dans le sol est linfrastructure

Structure, sens général

Disposition, agencement des différents éléments d’un ensemble, système[1]

Syn : agencement, disposition, arrangement, texture, squelette, charpente, hiérarchie, relation, constitution, ensemble, organisation, système, organisme

Fonction structurale[2]

La structure primaire sert à la structure secondaire qui elle sert à son tour la structure tertiaire

‑  “supporter”, soit reprendre une charge longitudinale (c’est-à-dire alignée sur l’élément) pour l’amener à un autre niveau. Ce peut être vers le bas, en compression, ou vers le haut, en traction.

‑  “ponter”, ce qui consiste à reprendre une charge transversale (c’est-à-dire perpendiculaire à l’élément). En pratique, cette fonction peut s’exprimer dans deux situations différentes (on peut parler de “sous-fonctions”) :

 ‑ soit il s’agit de soutenir un praticable, et alors il faut respecter une contrainte formelle, qui est de présenter une surface plus ou moins horizontale, de manière à ce que les usagers puissent l’emprunter ;

 ‑ soit il s’agit de couvrir un espace, où une telle contrainte est absente, et la forme peut dès lors se développer librement.

Parfois, un élément ne sert pas directement à remplir une des 3 fonctions de base, mais à aider un autre élément à le faire, en réduisant la portée que ce dernier doit franchir.

Structure primaire

Diminue la portée de la structure secondaire

Structure secondaire

Diminue la portée de la structure tertiaire

Dernier niveau de structure

Ne porte que les usagers, les fournitures ou les intempéries. Rempli la fonction.

Construction modulaire[3]

Une construction déterminée par un module. Demande plus d’indépendance entre les parties de la construction.

Organisation : 

  • consistant à assembler des éléments préfabriqués selon un gabarit de coordination standard (le module). La construction modulaire est interdépendante de l’industrialisation et de la normalisation;
  • consistant à pré-fabriquer, assembler et équiper en atelier, et non plus à pied d’œuvre, des macro-éléments qui sont ensuite transportés par la route puis déposés ou empilés sur un site. Un module peut aller d’un élément de construction à l’unité d’habitation complète (maison mobile, etc.).

Nakagin Capsule Tower à Tokyo
Un mouvement, le métabolisme, cellule d’habitation comme des cellules humaines pour suivre les transformation de la société. http://architecpassion.canalblog.com/archives/2019/11/09/37270966.html

Urban Rigger, Logements flottants pour étudiants. https://www.letemps.ch/economie/une-societe-danoise-teste-logements-flottants-etudiants#&gid=1&pid=1

Les avantages:

  • maîtrise du budget, peut-être plus économique que la construction traditionnelle
  • durabilité et solidité
  • flexibilité de la construction, permet une évolution du bâtiment, pour plus de liberté

Pour que l’ossature, la structure, le plancher artificiel puisse suivre les besoins de la collectivité.

Architecture modulaire peut-être “self-build”

Walter Segal’s method, Détail de construction, https://www.infuturewood.info/the-segal-method-designing-for-disassembly/

[1] https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/structure-1/

[2] https://www.notionsstructures.be/les-notions/fonctions-structurales/

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Construction_modulaire